Mon opium

by - 3/12/2019


Comme tout le monde… #jecoudsdoncjesuis… j’ai eu un vrai coup de cœur pour la dernière collection Deer and Doe. C’était la première fois que j’achetais deux patrons dès leur sortie. D’habitude je suis plutôt dans la réflexion et l’observation un petit moment avant de sauter le pas et d’acheter un patron. Alors deux… j’ai commencé par coudre Magnolia et maintenant je vous présente Opium.





Le patron







C’est un manteau qui s’évase, plutôt large, un peu la version manteau de la jupe qui tourne. J’ai choisi la version sans ceinture, je ne le vois pas nouer une ceinture chaque jour, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs.

La réalisation est assez bien guidée et les pièces s’emboîtent parfaitement, mais je dirais tout de même qu’il faut un petit niveau en couture pour coudre ce genre de pièce. Je trouve toujours que l’étape de la pose de la doublure sur un manteau est un peu délicate. Ce n’est clairement pas mon étape préférée mais je n’envisage pas un manteau sans doublure non plus….




Je trouve que ce manteau taille vraiment grand, j’ai coupé un 40 pour une taille 40 du commerce. J’ai dû reprendre les épaules qui étaient beaucoup trop tombantes. Mais franchement j’aurais dû couper une taille en dessous.






Et j’oubliais, les poches passepoilées emblématiques de ce modèle qui demandent un peu de précision. Je les recommande plutôt aux couturières avancées pour un résultat sans faux-pli.



Le tissu

Il faut beaucoup de tissu pour ce manteau.
  • La laine bleu claire a été acheté au marché aux tissus de Roubaix en deux coupons de deux mètres, mais il m’en reste encore pas mal.
  • La doublure vient de mon stock, elle est assez contrastée… C’est une toile de coton assez fine.
Je ne me trouvais pas de boutons adéquate, alors j’ai pris de gros boutons à recouvrir chez Mondial tissus. Ils n’ont pas l’air très solide tout de même, l’histoire nous le dira… Ah oui, j’ai préféré mettre deux boutons et modifier un peu la fermeture du devant, j’aime bien rester bien couverte.



Porté

L’ensemble laine plus doublure est plutôt léger, ce n’est vraiment pas un manteau pour l’hiver surtout que je suis très frileuse.
Alors c’est maintenant au début du printemps que je le porte. A force de le porter je me rend compte qu’il manque un peu de tombé, il est vraiment très très souple. Trop souple!




L’envers du décor


Même si le printemps pointe  son nez dans le grand Nord la lumière est encore bien pourrie…









You May Also Like

0 Petits mots

Un petit mot?


© Copyright
Tous droits réservés