L'aventure CAPMMVT

Cette fois-ci, je me suis dit que je n'allais pas attendre 6 mois pour vous parler de mon aventure CAPMMVT !

Kezako? Le Certificat d'Aptitude Professionnelle Métiers de la Mode Vêtement Tailleur

Par superstition, j'ai attendu tout de même d'avoir les résultats !

Avant l'aventure, l'inscription

L'année dernière j'ai passé mon CAP Métiers de la Mode Vêtement Flou et j'ai adoré cela. Il me reste le souvenir d'un super moment, partagé avec des couturières passionnées et celui d'avoir pu goûter à la joie de la couture sur une machine professionnelle. Il me reste aussi un joli diplôme dont je suis très fière et des super notes aussi!

Je n'avais qu'une envie continuer cette aventure ! Le CAP Métiers de la Mode Vêtement Tailleur se proposait à moi.

Contrairement au CAP MMVF, on ne trouve pas de formation, livres et peu d'archives. La préparation est donc plus personnelle. Un petit groupe Facebook tout de même, mais bien moins actif et nombreux que pour le CAPMMVF.

L'inscription est aussi plus compliquée, comme l'examen n'est pas ouvert dans toutes les académies, on n'entre pas dans les cases, bien que l'on soit obligé de s'inscrire dans son académie de résidence. La surprise vient quelques semaines avant l'examen, on peut être envoyé n'importe où….

Je trouve que c'est toujours galère de devoir avoir un certificat médical pour faire de la couture… En tout cas ça fait rire mon médecin.

Je me suis dit qui ne tente rien n'a rien, j'ai finalisé mon inscription ne sachant pas trop où cela allait me mener.


L'intermède Coronavirus

Une pandémie mondiale et l'épreuve programmée en juin a été reportée en septembre. Ça tombe bien, je n'ai pas eu le temps de beaucoup réviser!

La convocation

Nous voilà presque en septembre et je ne sais pas encore où va avoir lieu l'épreuve. Devenue, maman toute seule une semaine sur deux, avec un ex qui a déjà refusé de changer son tour alors que j'avais un  gros impératif professionnel, j'attends la convocation en me disant que je n'irai pas si la date tombe la mauvaise semaine et que je dois aller à l'hôtel dans une autre région. 

Et là, alignement des planètes intersidérales: l'épreuve du VAPMMVT est ouverte dans mon département. Pas de nuits à gérer à l'extérieur, je vais pouvoir y aller! Zut, je n'ai toujours pas révisé…

La convocation officielle arrive une semaine avant les épreuves, se sera dans le même lycée où j'ai passé le CAPMMVF, juste à côté de chez moi!! Plus aucune excuse ! Je vous ai déjà dit que je n'ai toujours pas révisé…

Première épreuve :

Prévention, sécurité et environnement. J'avais complètement oublié que j'allais devoir repasser celle-là!

Avec mon CAP MMVF en poche, je suis dispensée des autres épreuves théoriques. Pas d'EP1 pour moi, juste la PSE et l'épreuve de couture.

En PSE, on retrouve Dylan qui utilise j e disqueuse mal affûtée. Le pauvre, un jour il va lui arriver des trucs sérieux, genre Halloween ou un épisode de 911. J'ai révisé le weekend juste avant en relisant mes notes de l'année dernière. C'est vraiment une épreuve très simple, mais il faut se mettre à la place d'un jeune de 16 ans et j'ai aussi la chance de travailler au quotidien dans un environnement soumis aux risques.

Mais le plus notable pour cette première épreuve est que je découvre les couturières avec qui je partagerai la suite. Bon, et bien, pour le CAP MMVT ça va être rapide, je suis toute seule ! Mais l'atelier sera commun avec celles qui passent le MMVF et encore une fois quel plaisir de rencontrer des couturières passionnées avec des vrais projets pour la suite! Moi, je passe cette épreuve juste pour le plaisir.

Ce qu'il y a de dommage avec l'épreuve de PSE, c'est que la note est commune avec l'EP2 et on ne saura jamais si l'on a réussi.


Une histoire à suivre...

Publier un commentaire

0 Commentaires