Aime comme milady #aimecommemystere

Encore une fois, j’ai cédé à l’appel de l’OVNI couturesque Aime comme mystère organisé par Aime comme Marie.


Le principe:

Pendant 3 semaines, chaque vendredi on reçoit un bout de patron et le quatrième vendredi tout s’assemble et ensemble on découvre ce patron mystère.
Pas facile de coudre à l’aveugle !




La réalisation

J’ai commencé à coudre ma version en même temps que tout le monde, mais un peu comme tout le monde j’ai eu quelques déconvenues et il m’a fallu une petite pause pour m’y remettre (et aussi profiter conseils des autres couturières -Merci).

Mes petits problèmes ont démarré dès la première étape : le corsage. Une fois assemblé il s’est révélé beaucoup trop petit... Je veux bien que le modèle soit ajusté... Mais l’erreur d’échelle à l’impression n’y est pas pour rien... Bizarre le pdf qu’il faut agrandir à 107% plutôt que de l’imprimer en taille réelle.
Pour y arriver, j’ai donc redecoupé et recousu un second corsage (sur mesure). Mais mes 3m de tissus se sont retrouvés tronqués.






Pas de manche 3/4 pour moi... Tant pis car je trouve que ce modèle est vraiment trop couvrant. Même si les robes longues sont à la mode cet été, c’est quand-même l’été... J’ai ajouté un petit mancheron pour couvrir mes épaules qui rougissent vite au soleil.


J’ai aussi creusé un peu le décolleté et ajouté quelques finitions un peu plus pro que celles proposées :
  • Une parementure
  • Une doublure et un entoilage pour la ceinture
  • J’ai fini en ajoutant une grande fente dans la couture de côté pour aérer mes gambettes.
 



Le tissu

Il vient du marché aux tissus de Roubaix, c’est une jolie viscose très fluide. Si le patron demande 3,3m de tissu, ça rentre carrément dans 3m (manches incluses).



L’envers du décor






J’ai porté cette robe une première fois lors d’une grosse pluie... C’est une très mauvaise idée...
Elle s’avère néanmoins parfaite et légère pour les réunions au boulot.



CONVERSATION

0 Petits mots:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot?

Back
to top