Naples, coté superstition

  • La ville de Naples est bien connue pour être une ville de dévotion.
  • La ville de Naples est aussi connue pour prendre certains petits arrangements.

Il semble en être aussi un peu le cas avec la religion…


Promis on ne parlera toujours pas de bondieuserie ici, mais toujours de voyage et de découverte d’un ailleurs.
Prenez vos précautions pour ce voyage dans lequel je vous emmène, nous croiserons à la fin de cet article des photos d’etres humains non-vivants...


Que la force soit avec vous.


Naples regorge d’églises plutôt grandes et solennelles, mais ce qui frappe le plus c’est qu’à chaque coin de rue, dans chaque ruelle, on trouve des sortes de micro-chapelles, pour remercier ou pour prier… Chaque quartier semble avoir son petit lieu de prière privé, sa petite icône intégrée dans les murs de la ville. De quoi faire une petite offrande en passant… On a en choisi quelques-unes, où l’on a déposé une petite pièce en passant, comme cela juste pour le plaisir que nous offre ces ornements de ville.


On ne pouvait pas louper le grand saint de la ville… San Gennaro. Son sang est encore conservé dans la ville (miam miam…). Et comme chaque relique, ce sang est miraculeux :

Il doit se liquéfier chaque 19 septembre et 1er mai de l'année, pour coaguler de nouveau par la suite. Si par malheur le sang ne se liquéfie pas, cela signifie que le Saint Patron n’est pas content… J’espère que cela s’est bien passé cette année…. 

A la croisée des chemins


Si la dévotion ne vous apporte pas la réponse à ses prières à Naples, on trouve bien d’autres moyens d’exaucer ces souhaits. Astrologie et magie.


On s’en remet à des petits grigris que l’on trouve partout, que l’on pend partout…
Ce sont des petites grappes de piments ou des petites cornes de l’abondance rouges, il Cornetto.
Pour que cela « marche », il faut se le faire offrir.

Je vous avoue que nous n’avons pas bien compris ce symbole, mais nous en avons quand même ramené pour la maison, on ne sait jamais…. (Enfin on en a offert et on s’en est offert en famille…) C’est bien là tout l’esprit Napolitain

Le côté obscur


Les petites cornes rouges nous avaient déjà semé le doute… Mais à Naples si le divin venez à nous lâcher, pas de soucis on prend aussi quelques précautions avec son homologue malin. On ne sait jamais…

C’est peut-être le Vésuve qui apporte richesse et destruction qui pousse les Napolitains à se vouer à tous les saints et les moins saints…

Bien souvent aux pieds de chaque chapelle, on en trouve une aussi pour le côté obscur… Chacun y trouvant sa réponse… Ce sont les âmes du purgatoire que l’on prie aussi à Naples.


Et pour encore mieux prier ces âmes errantes, à Naples on cajole le symbole de leurs restes terrestres. C'est-à-dire leur crane.

Adopte un crane.


On peut amener un crane chez soi et lui offrir une chouette demeure, mais c’est dans le cimetière un peu particulier de la Fontanelle que les cranes sont le mieux choyés.



Les napolitains adoptent un crane et lui rapporte des petites offrandes, en échange ils attentent en retour que l’âme qui vivait précédemment dans ce crane prenne elle aussi soin de sa famille adoptive. Je vous rassure on ne parle pas des dépouilles d’etres chers mais on remet ici en lumière (tamisée) les dépouilles d’un cimetière ancien de plusieurs siècles.




On en a choisi un et on a décidé « on l’appellera Blaise !!! ». On a bien compris l’esprit napolitain…

Le culte des âmes du purgatoire a aussi son église : Santa Maria delle Anime del Purgatorio ad Arco

On a vraiment adoré ce côté de Naples, entre tradition, superstition et petits arrangements avec l’au-delà. C’est vraiment une ville riche en culture et en histoire… surtout en petites histoires…


CONVERSATION

0 Petits mots:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot?

Back
to top